APPLICATIONS

réduire les en-cours · identifier les contraintes · optimiser les capacités

Simulation de la production

La simulation de flux est l’outil idéal pour l’élaboration de stratégies de conception et d’amélioration des procédés, puisqu’elle permet d’étudier les innombrables variations de caractérisations, modes d’emploi et incidences qui peuvent se présenter dans le système. Dans toute étude d’un système à construire ou à améliorer (reengineering), nous allons trouver ces éléments récurrents que la simulation va aider à dimensionner:

  • type et nombre de stations (machines, postes de travail)
  • type et nombre de moyens de stockages,
  • localisation des machines dans l’atelier,
  • type et nombre de transporteurs (chariots, agvs, grues…)
  • type et nombre de convoyeurs,
  • type et nombre de palettes,
  • performance et nombre d’opérateurs

Quelles sont les meilleures modalités de gestion de flux à appliquer: flux poussés, flux tirés? Quel est l’impact dérivé de l’application de l’une ou l’autre, ou d’un panachage entre les deux? Peut-on le quantifier avant que les investissements soient arrêtés?

Ces types de questions se posent également dans le cadre d’un processus de progrès continu (Kaizen) portant sur un système de production existant. En effet, une légère reconfiguration, un redimensionnement de l’existant, par exemple, peuvent être traités comme une (nouvelle) conception. De même, une amélioration de pilotage ou la recherche de nouvelles règles d’ordonnancement revient à un choix de règles.

Dans les 3 cas précédents, la simulation de flux peut apporter une aide précieuse!

    Simulation de la chaîne logistique

     

    La simulation permet de représenter le fonctionnement d’une chaîne logistique et déterminer ainsi sa stratégie de conception et de résilience. Dans le même programme, un ensemble de fonctions serviront à présenter toute l’information concernant les niveaux de service, les stocks, les coûts de transport, etc.

    SIMIO permet de se connecter à toutes les sources de données externes (incluant SAP, SQL, Oracle et Acess) pour étudier et anticiper la réponse la plus efficace face aux variations de la demande du client, aux perturbations du service dans n’importe quelle extension de la supply chain ou face au risque de rupture de stock, par exemple.

    Les flux de matières et d’informations entre les centres de distribution, les fournisseurs et les clients sont facilement observables et constituent la base sur laquelle les scénarios possibles seront conçus. Des modules supplémentaires tels qu’Optquest aident à optimiser les valeurs numériques qui offriront la meilleure réponse.

    Simulation de capacités aéroportuaires

     

    La simulation présente un intérêt pour diverses opérations menées dans les aéroports. La plus visible, dans le sens où elle affecte l’expérience de chacun de nous en tant que voyageur, consiste à évaluer la conception des filtres de sécurité dans l’accès à l’embarquement des aéronefs. Il s’agit ici de considérer les flux de passagers qui sont soumis à une série de contrôles (formation de files) sur un parcours prédéterminé vers leur embarquement. Le niveau de qualité de l’aéroport sera modifié par la conception correcte de ces processus et parcours, en pénalisant ceux qui engendrent le plus de retards et de désagréments aux voyageurs.

    Sont également simulés les systèmes automatisés de manutention des bagages (SATE), la planification des opérations au sol pour les aéronefs et les véhicules de service divers, et même sous certaines latitudes, la simulation est appliquée dans l’étude des processus de préparation au vol pour les aéronefs exposés à des risques d’accumulation de glace sur les ailes et le fuselage («de-icing»).

    Simulation des capacités de terminaux à conteneurs

     

    SIMIO peut être utilisé avec succès pour les besoins suivants :

     

    • Simuler des processus portuaires pour développer et valider le plan directeur du port pendant la phase de conception
    • Analyser les performances du canal d’accès des navires et déterminer le nombre de remorqueurs requis
    • Définir la solution optimale entre longueur de quai et nombre de grues selon les différents scénarios de trafic prévus et la qualité de service proposée
    • Optimiser l’utilisation des espaces portuaires avec la sélection de l’équipement la plus efficace pour le besoin et le trafic visés.